Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

La Ruche de Lugaxelm

La Ruche de Lugaxelm

Apiculteur en ruche Warré. www.facebook.com/laruche.delugaxem www.facebook.com/labeille.marcquoise


Lille : à la découverte des ruches sur les toits de l’opéra

Publié par Lugaxelm sur 9 Avril 2014, 18:56pm

Catégories : #Articles de Presse

Lille : à la découverte des ruches sur les toits de l’opéra

PUBLIÉ LE 07/04/2014

 

Vendredi, dans le cadre de la Semaine du développement durable, quelques chanceux ont pu découvrir les trois ruches installées sur le toit de l’opéra.

« Le but de cette action est de sensibiliser les gens à la l’importance de préserver les abeilles, insectes pollinisateurs indispensables aux végétaux cultivés pour notre alimentation», souligne Aurélie Duponchelle, animatrice nature à la ville.

Depuis 2006, un plan de sauvegarde a été mis en place et la municipalité s’efforce de préserver les abeilles en installant des ruches mais aussi en favorisant la plantation de plantes mellifères et nectarifères, très appréciées des abeilles. Les participants à la visite ont pu profiter des connaissances intarissables sur le sujet de l’animatrice, véritable passionnée des abeilles. Nectar, miellat, pollen ou propolis était au menu tout comme l’explication de l’organisation incroyable d’une ruche (40 000 à 80 000 abeilles) par le biais de sa reine et de ses abeilles ouvrières.

 

2 000 œufs par jour

La fonction de la reine : pondre et diriger les activités de la colonie au moyen de ses phéromones. Elle peut produire jusqu’à 2 000 œufs par jour et vit en moyenne 4 à 5 ans dans un environnement non pollué et préservé de tout traitement agricole nocif pour elle. Le faux-bourdon : c’est le mâle qui féconde la reine, plus gros mais en petit nombre, il naît au printemps et meurt en automne. Il ne pique pas. Il féconde les jeunes reines et peut convoler dans d’autres ruches pour assurer un brassage génétique. L’ouvrière : chacune à une tâche précise à accomplir durant sa durée de vie (nettoyeuse, nourrice, magasinière, ventileuse, architecte, butineuse, gardienne…).

Un monde infiniment petit mais particulièrement bien organisé, qu’il est devenu indispensable de préserver car utile à l’avenir de l’espèce humaine. Malgré le froid, les participants ont apprécié les explications et sont repartis enchantés avec un cadeau : un petit pot de miel (chaque ruche produit 40 kg de miel). Actuellement, les ruches de l’opéra sont gérées par un nouvel apiculteur, Jerôme Rohart.

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents