Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

La Ruche de Lugaxelm

La Ruche de Lugaxelm

Apiculteur en ruche Warré. www.facebook.com/laruche.delugaxem www.facebook.com/labeille.marcquoise


Agrandir la warré: sens dessus-dessous

Publié par Fabien sur 17 Mai 2014, 14:08pm

Catégories : #conduite en Warré

Cet article est reposté depuis Histoires d'abeilles.

Agrandir la warré: sens dessus-dessous

La ruche Warré, que ses détracteurs jugent trop petite, est en fait un habitacle extensible, qui se doit de toujours coller au volume de la grappe.

Alors bien sûr, quand Avril déferle dans ses volutes de pétales, on doit agrandir...

Par dessus? par dessous? Telle est la question...

1°) La famille des orthodoxes, inspirée des écrits de l'Abbé et de quelques disciples, préconise un agrandissement par le bas, systématiquement. La grappe ne sera ainsi jamais refroidie, et les cires sont automatiquement renouvelées, ce qui est un avantage fort appréciable. Cette pratique, louable, suppose de posséder un élévateur ou une bonne colonne vertébrale. De plus, elle ne permettra pas la récolte de miellées brêves et intenses ( le haut des ruches sera plein de couvain ou de miel ), mais une récolte durant l'été d'un miel patiemment amassé en repoussant la ponte vers le bas.

2°) Une deuxième manière, inspirée de la conduite en Dadant, fera l'inverse: toujours agrandir par le dessus: C'est plus facile pour l'apiculteur, et celà permet aux abeilles de stocker les miellées par le haut. On placera par l'occasion une grille à reine pour éviter de retrouver du couvain dans les hausses.

Par cette pratique, cependant, on a perdu le renouvellement spontané des cires.

3°) Enfin, des apiculteurs jugent opportun d'emprunter à ces deux courants, en agrandissant fin mars par en dessous, puis en ajoutant une hausse sur grille à reine lorsque les colzas fleurissent.

Une variante que je développe cette année consiste, sur une belle colonie hivernée sur trois éléments, à agrandir par dessous fin mars, laisser la ponte gagner le haut ( j'élimine ainsi le vieux miel et facilite l'élevage), puis à placer une grille à reine entre le 3eme et le 4eme début avril, aprés avoir bien sûr chassé la reine. Le haut va permettre l'élevage en avril, puis sera libre pour du miel plus tard.

Passées ces considérations générales, le choix de la conduite idoine dépendra de la force de la colonie, du nombre d'éléments sur lesquels elle se trouve en sortant de l'hiver, des miellées possibles ou souhaitables durant la saison apicole, et de la part que l'on consacrera à l'élevage durant la saison apicole.

Les choix seront multiples, arbitrés toujours à l'aune de quelques principes intangibles en apiculture:

1°) Les reines en avril cherchent toujours à pondre en haut des ruches où il fait meilleur

2°) Les abeilles cherchent à rentrer le miel sur le haut des ruches, puis sur les côtés.

Miel contre couvain. Voilà les deux antagonismes qui s'affrontent en avril, au gré de la saison, de la richesse nectarifère, et du caractère pondeuse de la reine.

Agrandissement par en dessous, et pose d'une grille à reine

Agrandissement par en dessous, et pose d'une grille à reine

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents