Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

La Ruche de Lugaxelm

La Ruche de Lugaxelm

Apiculteur en ruche Warré. www.facebook.com/laruche.delugaxem www.facebook.com/labeille.marcquoise


Bee Friendly, le label qui aime les abeilles

Publié par Lugaxelm sur 22 Février 2014, 21:24pm

Catégories : #Défense des Abeilles

Le logo de Bee friendly

 

 

CHAMPS LIBRES - Les apiculteurs européens militent pour une adaptation des techniques agricoles, afin d’épargner les butineuses.

Chaque été, Andreas Böck, producteur laitier en Bavière fauche les prairies très tôt le matin, au moment où les abeilles sont encore dans la ruche. Il épargne ainsi les butineuses qui, dans la journée, se trouvent à la merci des engins mécaniques. Conséquence : les abeilles qui prolifèrent favorisent la pollinisation de son pâturage. Et les vaches se régalent. Ce Bavarois fûté qui commercialise son lait sous la marque Sternefair adhère à la démarche Bee Friendly. Il s’engage à respecter un cahier des charges, qui bannit certains pesticides.

300.000 essaims disparaissent chaque année

Andreas Böck n’est pas un cas isolé. Trois organisations apicoles européennes sont réunies depuis 2011 pour sauver les précieux insectes : l’Unaf en France, l’Unaapi en Italie, l’EPBA en Allemagne. Au total, 22 000 apiculteurs adhèrent à ces fédérations. Ils sont épaulés par deux entreprises pionnières : Demain la terre, association de producteurs de fruits et légumes engagés dans une démarche écologique, et Les Deux Vaches, société de produits laitiers.

Tous espèrent que leur initiative permettra d’enrayer la disparition des abeilles victimes de l’urbanisation, des produits phytosanitaires, des parasites, et des champignons…

Selon Olivier Belval, président de l’association Bee Friendly, "300.000 essaims disparaissent chaque année en France. La production nationale est passée de 30 000 tonnes dans les années 80, à 15.000 tonnes".

Résultat les importations ont bondi. Miel de Chine coupé de glucose, cocktail aux ingrédients mystérieux… Les consommateurs perdent confiance. C’est le double effet Bee Friendly : sauver les abeilles et redorer l’image du rucher local. "Nos premiers miels certifiés apparaîtront à la fin de l’année dans les magasins", promet Olivier Belval. En attendant, les apiculteurs et Stéphane Le Foll présentent lundi après-midi le label au public du salon de l’agriculture sur le stand du ministère de l’Agriculture (Pavillon 4, allée E, stand 102).

Marie Nicot - Le Journal du Dimanche

samedi 22 février 2014

 

 

 

 

 

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents